L'éthique du juge


Le juge devra noter des chevaux de toutes les races, il ne peut avoir de préférence.

Nous retiendrons le calme et les allures naturelles.

Dans le Mountain trail nous voulons un déplacement cadencé, nous ne recherchons pas le déplacement pleasure et pas non plus le déplacement rapide et non contrôlé.

Le cheval qui rectifie sa cadence, voir s’arrête pour mieux se replacer dans un mouvement de déplacement ne sera pas sanctionné.

Nous allons privilégier les attitudes naturelles du cheval devant les difficultés, le cheval qui réfléchit analyse et s'engage dans le calme sur l'obstacle est ce qu'attend le juge de Mountain Trail MTHA.

Dans la pratique du Mountain Trail les juges seront attentifs sur cette complicité, cette relation de confiance entre le cavalier et le cheval. Avant et après chaque obstacle le juge sera capable de ressentir s’il y a ce lien fort entre le couple cheval/cavalier.

Le système de notation doit rester simple et compréhensible pour tous. Les spectateurs comme les riders doivent pouvoir compter les points dans l’évolution d’un parcours.

Le juge MTHA doit pouvoir interpréter le passage de tous les cavaliers qui en feront la demande après le concours, il profitera d'expliquer ce qu'attend le juge et éventuellement suggérer des pistes de travail.

Sur tous les évènements, deux juges sont nécessaires, un juge de piste qui notera les bons et mauvais comportements des cavaliers ainsi que le contrôle des équipements cheval / cavalier. Un juge de pattern qui peut aussi noter les comportements avec sa note "Horsemanship" et jugera sur le parcours.